Catégories

Comment lire une partition de piano pour débutants ?

Comment lire une partition de piano pour débutants ?

Un morceau de musique ne se limite pas à des notes, des repos et des répétitions. Faites progresser votre travail. Lisez cette instruction avancée pour lire des notes de piano.

Toutes les voitures mangent de l’essence. Tous les bons garçons se débrouille bien. Ces mnémoniques sont très bien, mais elles ne sont pas très utiles lorsque vous jouez un concerto de Schubert à 135 bpm.

A lire en complément : Comment faire un plat sur l'ordinateur ?

Entre les clés de graves et les clés de basse, il y a beaucoup de notes de musique différentes sur chaque page de partition. La lecture de ces notes de piano est encore plus compliquée avec des symboles musicaux supplémentaires.

Pour vous aider à lire aussi facilement que possible les titres d’un journal, voici notre guide avancé sur Piano Notes II !

A lire en complément : Comment improviser une chanson ?

Votre guide des notes de piano

Il y a eu de nombreuses études fascinantes sur la musique et la mémoire au cours des dernières années. Les recherches montrent que la musique nous aide à nous souvenir de certaines choses. L’apprentissage de la musique peut même aider les enfants ayant des troubles d’apprentissage !

Pourquoi ne pas mettre cela à votre avantage ?

L’astuce réside dans pour que le côté rationnel et intuitif de votre cerveau fonctionne ensemble. Nous allons vous donner un tas de connaissances à approfondir dans votre cerveau rationnel pour vous aider à combler ce fossé.

Pratique

Nous commencerons par réitérer l’une des composantes les plus élémentaires mais essentielles de la lecture magistrale des partitions. L’entraînement est parfait, comme avec n’importe quelle autre compétence.

Même si vous n’êtes pas un débutant absolu, il est utile d’étiqueter les espaces et les lignes du grand livre avec leur nom de note. Remplissez un papier vierge avec « FACE » pour les espaces et EGBDF (Every Good Boy Deserves Fudge) ou ACEGB (All Cows Eat Grass) pour les espaces et GBDFA (Good Boys Deserve Fudge Always) pour les lignes.

Assurez-vous d’inclure les notes au-dessus et en dessous du grand bâton principal, également.

Passez du temps avec ces notes. Vous allez commencer à intérioriser les noms des notes, automatiquement. Vous pourrez les rappeler tout aussi facilement une fois qu’elles sont enracinées dans votre muscle mémoire.

Comprendre les parties de la feuille

La première étape que vous devez entreprendre est de comprendre les parties d’une partition. Si c’est la première fois que vous voyez une partition, il se peut que certains symboles ne vous soient pas familiers.

L’une des parties que vous remarquerez en premier est le titre de la pièce et l’auteur derrière elle. Il est généralement centré le long du bord inférieur de la marge supérieure avec les noms des premières lettres de chaque mot en majuscule. Parfois, un sous-titre peut être imprimé dans une police plus petite avec le nom de l’auteur en dessous.

Les prochaines parties que vous verrez sont les lignes du grand livre. Ils les appellent le personnel (dont nous parlerons plus tard). C’est dans ces lignes que se trouvent les notes. Tous ces éléments indiquent le son joué sur l’instrument.

Pour le clavier de piano, la position de la note indiquera au pianiste sur quelle touche appuyer.

Vous remarquerez divers symboles éparpillés sur toute la feuille. Ces symboles indiquent le comptage (signature temporelle) ou quel jeu de notes utiliser (clef). Certains d’entre eux devront être étudiés plus avant pour comprendre comment ils se comportent et comment vous allez procéder avec la pièce.

Maintenant, regardez une feuille de musique. Vous verrez qu’il existe deux ensembles ou groupes de cinq lignes horizontales. C’est ce que vous appelez les « bâtons ».

Les « barres de mesure » font référence à ces lignes verticales. Les lignes horizontales qui les séparent sont les « mesures ».

La portée en haut est la « clé de Treble ». Les notes que vous trouverez ici sont supérieures à celles du C. Le bas, appelé la clef de basse, est l’endroit où vous trouverez des notes inférieures au C.

Mémoriser les valeurs des notes

La musique à vue ne se limite pas au contenu mélodique. Vous devez également savoir combien de temps durent les notes lorsque vous apprenez à lire de la musique pour piano. Vous pouvez prendre des cours de piano pour apprendre à lire des notes de piano plus rapidement.

Découvrez la différence entre les notes entières, les demi-notes et les quarts de note. Apprenez à faire la différence entre huit, seizième et trente deuxième notes, également.

Pour rappel, les croches de huitième sont des quarts de notes avec un drapeau. Les croches en ont deux. Les notes de trente secondes en ont trois.

S’il y a plusieurs notes subdivisées d’affilée, elles seront reliées par une mesure. Les croches de huitième ont une mesure, la seizième note en a deux et la trente-deuxième en a trois. Il suffit de lister leurs drapeaux.

Ainsi, un raccourci facile pour se souvenir de la longueur des valeurs de note consiste à se souvenir du nombre d’indicateurs que chaque note subdivisée reçoit. Vous pourrez également facilement traduire ces informations pour des notes connectées.

Mis à part les autres symboles que vous verrez sur la partition. Les notes sont les symboles qui indiquent le son spécifique que l’instrument doit produire. Le positionnement de chaque note sur la portée vous indiquera la hauteur nécessaire.

Mais ce ne sont pas les seules choses qu’il indique. Les notes ont une durée et un timing spécifiques qui correspondent au rythme de la chanson. Il y a sont différents types de notes que vous pouvez rencontrer lorsque vous lisez des partitions pour piano.

Les notes entières ont tendance à avoir l’équivalent de quatre temps. Les demi-notes ont deux temps par note. Les notes trimestrielles comportent une note chacune. Les croches de huitième et de seizième indiquent un demi-temps et un quart de temps.

Non seulement cela, mais il y a aussi des mesures de silence. Il s’agit de repos et ils suivent les mêmes règles de durée que les notes. Avec la combinaison de chacun, vous saurez quand jouer une touche ou un accord, et quand vous devez le laisser tranquille.

Entraînement sur les deux clés

L’apprentissage du piano nécessite d’être capable de lire couramment la clé de sol et la clé de basse. Bien qu’il soit assez facile d’apprendre l’un ou l’autre, il peut être un peu fractionnant le cerveau de les faire tous les deux en même temps.

Nous avons déjà parlé de « FACE » et de « Every Good Boy Does Fille ». Vous devriez être assez à l’aise avec la clef de aigus, à ce stade.

La clé de basse déplace tout simplement vers le bas de deux. étapes. Le mnémotechnique « All Cars Eat Gas » vous aidera à vous souvenir des espaces de la clé de basse. « Good Boys Do Fine Always » vous aidera à vous souvenir des répliques.

Maintenant que vous connaissez les noms des notes, commencez par pratiquer chaque clef indépendamment. Développez une routine pour mémoriser et lire à vue les noms des notes de clef de aigus avec votre main droite.

Faites la même chose avec la main gauche pour la clé de basse.

Comme nous l’avons mentionné plus haut, les notes qui tombent sous le Do moyen constituent la clef de basse. Pour rester cohérent avec ce guide musical d’apprentissage de la lecture, commençons également par le bas.

Mettre la théorie en pratique

Traduire les taches d’encrage sur la page du bout des doigts en musique réelle est l’endroit où le caoutchouc rencontre la route lorsqu’il s’agit de lire des partitions de piano. Maintenant que vous avez passé un certain temps à écrire des choses sur la page, il est temps de commencer à les mettre en pratique sur votre instrument.

Commencez par chaque clef indépendamment, Tout comme vous l’avez fait lorsque vous avez mémorisé les notes de piano pour la première fois. Respectez également votre routine d’entraînement habituelle. N’oubliez pas que la pratique ne fait pas que rendre la perfection, elle rend les choses permanentes.

Vous voudrez vous entraîner avec un métronome si ce n’est pas déjà fait. Vous devez être aussi à l’aise avec le rythme et l’harmonie qu’avec la mélodie. Vous devez également garder l’habitude de vous concentrer sur la musicalité, même lorsque vous pratiquez.

Après avoir vu tous les symboles et le placement des notes. Il est temps de déterminer quelle note correspond à la touche du piano. Les touches blanches du piano correspondent aux touches de l’échelle de Do. En partant de C, suivi des touches D, E, F, G, A, B et en terminant à nouveau à un C plus élevé, on les retrouve dans les touches blanches du piano.

Les touches noires sont celles qui se trouvent entre certaines de ces touches blanches. Comme l’Eb étant entre D et E. Chacune de ces clés a sa place sur la portée.

En connaissant leurs positions, vous pourrez jouer au notes dans la séquence présentée dans la partition.

Lorsque vous pratiquez ces séquences de notes, commencez lentement jusqu’à ce que vous ressentiez le rythme. À partir de ce moment, vous commencez à apprendre la chanson dans son rythme et son tempo réels.

Vous pouvez en savoir plus sur la lecture et l’interprétation correctes de la feuille ici.

Apprenez vos objets tranchants et plats

Sur les partitions, on trouve souvent les symboles « # » et « b » à côté des notes. Le signe dièse indique un dièse, tandis que celui qui ressemble à une lettre minuscule b correspond à un bémol (b bémol).

Lorsque vous voyez un #, cela signifie que vous devez jouer la note supérieure suivante. Supposons que vous voyez un C #. S’il s’agissait d’une note de C du milieu, cela signifie que vous appuierez sur la touche noire à gauche du C. Si vous voyez une base de données sur votre partition, vous appuyez sur la même touche noire.

Il y a une certaine confusion en ce qui concerne les pianistes et les bémites, en particulier pour de nombreux débutants en piano. Gardez toujours à l’esprit que les touches noires sont toujours pointues ou Un appartement. Cependant, tous les objets pointus et plats ne tombent pas sur ces touches.

Une touche blanche peut toujours être un bémol ou un dièse, ainsi qu’une note majeure. Par exemple, le F central (la troisième touche blanche à partir du C central) peut également être un mi dièse. Le B moyen peut être un Do bémol.

Pour rappel, les touches noires sont des touches nettes ou plates. Mais les touches blanches peuvent également représenter des touches nettes et des plats.

Apprenez les symboles dynamiques

Maintenant que vous avez passé un certain temps à maîtriser les deux clés, vous devriez être assez familier avec la grammaire de la musique. Vous êtes maintenant prêt à transformer votre vocabulaire en œuvres d’art réelles.

Comme pour le langage, la musique ne concerne pas seulement ce que vous dites, mais aussi la façon dont vous le dites. Quelque chose chuchoté est très différent de quelque chose de crié, même si les mots sont les mêmes.

Pour maîtriser les symboles dynamiques, commencez par les bases. P signifie « Piano », ce qui signifie « calme ». Pp est « pianissimo » qui signifie « très doux ». Ppp signifie « pianississimo », qui signifie « plus que très doux ».

La sonie suit la même formule. F signifie « Forte », ce qui signifie « fort ». Ff est « fortissimo », ce qui signifie « très fort ». Fff signifie « fortississimo », ce qui signifie « plus que très fort ».

Les dynamiques ne sont pas non plus statiques sur les partitions. Il peut également y avoir des accumulations et des pannes. Ils sont marqués de symboles crescendo et decrescendo, qui ressemblent à des triangles ouverts sur leur côté.

Pour vraiment maîtriser les symboles dynamiques, trouvez des partitions pour une chanson que vous aimez. Lisez les partitions en accordant une attention particulière à la dynamique. Maintenant, écoutez cet enregistrement.

Écouter de la musique avec des partitions devant vous aidera à intérioriser le son des différentes dynamiques. Vous apprendrez à faire la différence entre Forte et Fortissimo, ce qui vous aidera à les reproduire plus fidèlement dans votre propre jeu.

Lorsque vous lisez des partitions, n’oubliez pas d’étudier les symboles de base. Bien que les notes soient parmi ceux que vous rencontrerez.

L’un des symboles qu’est la Clef. Il s’agit de symboles basés sur les hauteurs de référence. Ils se trouvent souvent au tout début de chaque registre ou ligne de personnel.

Par exemple, vous avez la clé de sol dont la hauteur de la clé de sol est la référence. Vous avez également la clef de basse, qui a une hauteur de clé de Fa.

Vous pouvez également reconnaître les signatures clés, qui comportent des notations nettes ou plates. (Représenté par # et le b minuscule dans l’ordre respectif). Le placement de ces notations peut également vous indiquer dans quelle touche vous allez jouer.

Il y a aussi d’autres symboles que vous devriez être à l’affût. Les signatures temporelles sont les deux chiffres qui suivent la clef, l’un au-dessus de l’autre.

Le chiffre en haut indique le nombre de battements par mesure. Tandis que la note du bas indique la note qui est égale à un temps. La signature temporelle la plus courante est la signature de quatre à quatre heures.

Il existe également des marques de tempo, des notations qui vous indiquent le niveau de bruit ou de douceur des notes. devrait l’être. Les exemples sont p pour Piano, pp pour Pianissimo, f pour Forte, mf pour Mezzo Forte, etc.

Passez un peu de temps avec ces exercices et vous apprendrez à lire couramment des partitions de piano avant même de vous en rendre compte.

Apprendre à lire de la musique, c’est comme apprendre n’importe quelle autre langue. Au début, c’est beaucoup de travail. Ensuite, cela devient très amusant, car vous pouvez exprimer vos pensées et vos sentiments de manière nouvelle et intéressante !

N’oubliez pas les intervalles

Lorsque vous apprenez les notes au piano, vous rencontrerez également ce que nous appelons un « intervalle ». Il s’agit de la distance entre deux notes.

Pour déterminer quelle est cette distance, il suffit de compter pas à pas de la première note jusqu’à la suivante.

Vous appelez l’intervalle entre la note C et la note G un « 5e » car il y a cinq notes de C à G. Pour être plus précis, vous appelez cet intervalle particulier est un 5e majeur.

L’intervalle entre C et F est le « parfait » Quatrième » ou 4e majeur. C’est parce que vous avez quatre notes de C à F.

Continuez à vous entraîner pour perfectionner la lecture des notes

Ces six étapes sont essentielles à la lecture de notes sur une partition de piano, alors assurez-vous de commencer à partir de celles-ci. Continuez à pratiquer tout cela, et avec le temps, vous maîtriserez les notes de piano au fur et à mesure que vous les lirez. Vous pouvez même apprendre vos pièces par cœur sans avoir besoin de regarder les touches du piano !

La chose la plus importante dans l’apprentissage du piano, ou de tout autre instrument de musique d’ailleurs, est la motivation et la pratique constante. Avec ces derniers, vous serez bientôt sur le point de jouer des pièces encore plus avancées.

Vous voulez plus de conseils pour jouer du piano ?

C’est bon pour vous ! Apprendre à jouer de la musique est l’une des choses les plus gratifiantes et les plus satisfaisantes que l’on puisse faire. Vous devenez une meilleure personne tout en faisant du monde un endroit plus beau et plus artistique.

Nous espérons que vous avez apprécié nos notes de musique sur la lecture de « Piano Notes II ». N’oubliez pas de parcourir le reste de notre piano des articles pour encore plus de conseils !

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons